Plaisir au balcon

Cette histoire s’est déroulée cet été, dans mon appartement de la région Parisienne.

Il fait chaud ce jour-là et Mike, mon mec de l’époque, prend le soleil sur le balcon. Bien que je n’aime pas le bruit de la circulation provenant de la chaussée qui passe devant chez moi, je décide de le rejoindre avec un petit cocktail préparé par mes soins. Un peu de rhum, de citron et de sirop de canne et le tour est joué.

Je rejoins Mike, simplement vêtu d’un bermudas en treillis, en train de faire brunir sa peau un peu trop blanche. Moi, je portais une mini-jupe en jeans et un débardeur noir que j’avais négligemment raccourci afin de laisser ma peau brune respirer lors de chaudes journées comme celle-ci…et disons le aussi, pour attirer quelques regards…

Verres à la main, je m’assoie sur les genoux de Mike. Nous trinquons et vidons nos verres en à peine quelques gorgées, trop contents de pouvoir se rafraîchir même si c’est juste momentané.

– Sacrée circulation, sans doute les départs en vacances, dis-je en observant le flux de circulation.

Mike ne répond rien. Ses mains se posent sur mes hanches et me ramènent encore un peu plus près de lui. Sa main droite relève ma jupe et va se poser sur mon sexe libre de tout dessous (comme souvent en été). Les doigts de Mike explorent, caressent, chatouillent, me faisant échapper quelques soupirs et gémissements. Tout en me prodiguant ses caresses, il déboutonne son bermuda pour libérer son sexe déjà en érection. Prise dans cette sensation de plaisir, j’ n’ai rien remarqué alors il me pénètre doucement, lentement afin de m’octroyer une sensation faite de surprise, d’une petite douleur et surtout, d’une excitation qui monte en flèche.

histoire plaisir balcon

Une fois entré en moi, Mike laisse ses mains se promener sur moi tandis que je me déhanche lentement sur lui, m’empalant sur son sexe dur et épais. Le plaisir m’envahit et bien que nous sommes à la vue de tous, je n’ai qu’une envie à cet instant, prendre mon pied là tout de suite !

Ses mains, sous mon débardeur, se posent sur mes seins. Les mouvements de ses doigts sur mes tétons les font durcir rapidement, ajoutant une nouvelle source de plaisir à cette baise quasi public. Mike enleva mon haut, m’exhibant aux regards des éventuels curieux qui pourraient nous surprendre.

Ses coups de reins se font plus rapides et son sexe entre profondément en moi, me rendant incapable d’être silencieuse. Ne m’occupant plus de ce qui nous entoure, je cris et rebondis sur son large sexe qui en demande toujours plus. Il fait rouler mes tétons entre ses doigts, ne lâchant pas mes seins d’un pouce tandis qu’il me baise comme si sa vie en dépendait.

Au bout d’un moment, il me fait me mettre debout avant de me pencher en avant sur la rambarde et de me prendre sauvagement par derrière. Cette fois, impossible de ne pas être vus ! Nous sommes debout, nus sur un balcon surplombant une chaussée fréquentée et puis, je ne suis pas particulièrement silencieuse…

Je sens sa queue aller et venir en moi tandis que ma mouille coule de mon sexe bien ouvert et que mon front transpire comme rarement. Puis, les coups de reins de Mike cessent.

– Pourquoi tu t’arrêtes, bébé ? lui demandais-je sans me retourner.
– J’ai envie de te bouffer le minou ! répond t-il en reprenant son souffle.

Je m’allonge donc sur le transat, laissant Mike, à genoux, lécher ma mouille sur mon entrejambe tout en entrant ses doigts en moi et en me les faisant lécher. Puis, il entre sa langue en moi… Il alterne entre l’entrée de mon sexe et mon clitoris, ce qui me rend dingue car tout ce que je peux faire, c’est malaxer mes seins et lécher mes doigts au goût de mon jus. Par deux fois, je jouis d’une façon intense, bien plus que ce que j’ai déjà connue avec lui. Il n’est d’ailleurs pas le plus doué des mecs avec qui j’ai couché…

Quand il arrête de me lécher, je m’assois quelques secondes, histoire de reprendre mes esprits, et c’est là que je vis quelques personnes par-ci par-là nous observer…Le voisin d’en face nous mate même avec sa paire de jumelles depuis son salon… Jamais je n’ai fait l’amour en public, et réalisant ce que je suis en train de faire, mon excitation repartie de plus belle !

Offrant un dernier spectacle à tous ces voyeurs, je pris le sexe humide de Mike en bouche et le gratifie d’une gorge profonde. Il serre une main sur la rambarde et l’autre tient mes longues dreadlocks noires. Ma langue joue avec son gland jusqu’à ce qu’il éjacule dans ma bouche. Une éjaculation surprise qui, finalement, ne me déplait pas tant que ça…Pour terminer, on ramasse nos vêtements éparpillés un peu partout et on file prendre une bonne douche…ensemble évidemment…

 Par Natacha M.

D’autres histoires érotiques dans la catégorie Exhibitionnisme

Please wait...

Laisser un commentaire