La meilleure amie de ma copine

Je suis en couple depuis plusieurs années maintenant. J’ai 30 ans, brun aux yeux bleus d’un 1,75 mètres et plutôt sportif. Depuis quelques mois, une amie de ma copine avec qui je m’entends très bien a des problèmes de couple. Ils sont proches de la rupture et je la sens sérieusement déprimée. Un après-midi, je décide donc de l’inviter chez moi pour discuter. Même si je fantasme sur elle depuis un bon moment ma démarche est sincère.

Comme prévu, Caroline sonne à ma porte. Je lui ouvre. Du haut de ses 25 ans, cette jolie brune aux cheveux mi longs est habillée d’une robe en laine beige légèrement décolletée et d’un leggings noir. Cette tenue met en valeur ses tous petits seins et ses petites fesses. Je lui propose un café qu’elle accepte et nous nous installons sur le canapé. Nous sommes assis l’un à côté de l’autre, ou devrais-je dire l’un contre l’autre. Par moment, elle est au bord des larmes, pour la réconforter je la serre dans mes bras et lui fais des câlins, mais cette proximité ne me laisse pas indifférent.

Dans un moment où je la serre dans mes bras, je bascule lentement au fond du canapé et l’emmène doucement avec moi. Elle ne résiste pas et reste blottie contre moi, la tête posée sur mon torse. Là, je commence à lui masser doucement le dos tout en frottant mon visage contre son épaule. Elle se laisse faire. Je commence doucement à lui déposer des baisers dans le cou. Je pose délicatement ma main sur sa cuisse que je parcours de tendres caresses.

Le désir monte en moi. Petit à petitimages (17), je remonte sous sa robe et continue les massages sur son dos nu. Sa peau est si douce … Dans un long moment de baisers un peu fougueux, j’effleure son soutien gorge timidement. Elle ne résiste toujours pas … Je glisse alors ma main juste dessous pour attraper ce petit sein et ce téton qui pointe déjà fièrement de plaisir.

Ses mains parcourent sensuellement mon dos. Nos corps l’un contre l’autre et ma main tremblante d’excitation qui redescend jusqu’à la ceinture de son leggings. Doucement, je la soulève, glisse à l’intérieur et ressens intensément la chaleur de son désir. Je sens qu’elle porte un string, cela m’excite et je bande de plus en plus. Elle a descendu ses mains sur mes fesses, puis les abandonner pour venir caresser mon sexe déjà bien raide. Elle se met à le frotter et je me dis  » Que c’est bon ! ». A cet instant là, je plonge ma main dans son string.

Toujours bouche contre bouche, on échange nos souffles tremblants et excités. Pour ma part, j’ai chaud … très chaud. Je suis en sueur, ma main humide descend doucement. Elle aussi est en sueur, sa main également brûlante ouvre les boutons de mon jeans puis s’engouffre directement dans mon caleçon sans aucune timidité pour attraper mon sexe gonflé à bloc. Je l’embrasse plus fort et je décide d’y aller aussi. Elle est trempée. Je découvre du bout des doigts un sexe semi épilé, je ne suis pas fan mais là j’adore !

Mon index glisse au milieu pour frôler son clitoris bien gonflé. Je descend encore et ses lèvres sont inondées. Mon doigt glisse tout seul et sans aucun effort en elle. Pendant ce temps, elle me branle fort avec sa main trempée. Nous ne parlons pas mais nous nous fixons droit dans les yeux, nos bouches sont ouvertes. Depuis le temps que j’attendais cela !

Elle se redresse légèrement, les joues rouges. Je remonte entièrement sa robe tout en dégrafant son soutien-gorge. Ses petits seins sont magnifiques. Elle se dénude entièrement et j’en fais de même. Elle se rallonge sur le flanc tout contre moi, on s’embrasse à nouveau. Elle a le visage rouge et humide, le souffle très rapide et tremblant. Elle se saisie a nouveau de mon sexe, moi je la tiens par les fesses. Je plaque son bassin sur moi, on se fixe droit dans les yeux, je lui fais un léger « Oui » de la tête et je lui dis un très léger « Guide moi ! ».

Sa main tenait fermement mon sexe. En le penchant un peu, elle m’a fait rentrer en elle. D’abord le gland et quelques secondes après, j’ai poussé sur ses fesses pour que le reste de ma verge pénètre dans son intimité. Des mouvements lents puis rapides se sont enchaînés. Je me suis ensuite mis sur le dos, elle allongée au dessus de moi, elle ondulait parfaitement son corps sur le mien. On se retourne à nouveau, en missionnaire cette fois. Je me laisse aller dans de grands va-et-vient.

Elle est tremblante de la tête aux pieds, elle jouit en silence, honteuse. Je l’embrasse pour la rassurer, mes mains sur ses fesses pour les relever. Je sens que je vais jouir, je continue mes longs et rapides mouvements de bassin. Je lui dis que je vais jouir. Elle ne bronche pas, je ne sais pas quoi faire, j’ai tellement envie de jouir en elle, sur ses seins et même son visage me donne envie… Je sors juste à temps et je plaque mon gland contre son petit buisson et mon sperme sort en grande quantité…. Je suis aux anges, elle met une main sur son bas ventre et étale la semence…. On s’aime à ce moment là ! Après quelques minutes on redescend sur terre, on se rhabille, timides et honteux. Nous rediscutons un peu et ensuite elle est repartie chez elle.

Ecrit par Adrien D

Please wait...

Laisser un commentaire